La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Du 14 au 16 février 

5ème campagne médicale d'Agnam Lidoubé

 

    Par ADSCAL

Association pour le Développement Socio-Culturel d’Agnam Lidoubé

 

   Sous la coordination de ASSIDE

Action Sahara pour la Santé, l’Innovation, le Développement et l’Education

 

Au programme

  • Consultations gratuites
  • Campagnes de sensibilisation

Mise à jour : 04/02/2020

Webmaster : Jean-Claude Klein

Lutte contre le diabète de type 2 à Bababé en Mauritanie

Cette lutte s'inscrit dans le cadre d'une action débutée en 2011 dans la commune de Bababé jumelée avec la ville française de Cesson en Seine-et-Marne.
Bababé compte environ 17 000 habitants. Elle est composée de la ville (chef-lieu départemental), entourée d’une douzaine de petits villages. C’est une vieille ville située à 350 km au sud-est de la capitale Nouakchott, dans la région du Brakna, au bord du fleuve Sénégal.


Epicerie de Bababé

Le diabète est devenu une préoccupation majeure pour les pays en voie de développement. D’ici peu, ces pays concentreront les 4/5ème de la population diabétique mondiale (Fédération internationale du diabète, 2009). Les causes principales de l’augmentation des cas de diabète sont l’abandon des activités physiques, le passage brusque du nomadisme à l’urbanisation, souvent en raison de la sécheresse, ainsi que la modification des habitudes culinaires et alimentaires.

Le poids des maladies liées au diabète et la réduction de l’espérance de vie qui en découle freinent et freineront de plus en plus la croissance économique des pays comme la Mauritanie.
Le diabète se déclare souvent au milieu de la vie active. Lorsque les personnes touchées sont celles qui assurent la subsistance de leur famille, cela peut représenter une véritable catastrophe et une cause de pauvreté extrême.

 Nos actions sur le terrain ont débuté par l’établissement de liens étroits avec la section locale de l’Association mauritanienne de lutte contre le diabète. Elles se sont poursuivies en 2012 et 2013 par l'aide à la formation au diabète d'un médecin généraliste mauritanien, le Dr. Alhousseinou Ba et par deux campagnes de dépistage, de suivi du diabète et d'éducation des patients et des encadrants. Pour plus de détails voir l'article dans la Revue Equilibre N°298 de l'Association Française des Diabétiques.

 

 

Cette page est en construction...